Qu’est-ce que l’éducation non genrée au quotidien ?

1.31K vuesL'éducation à la sexualité

Qu’est-ce que l’éducation non genrée au quotidien ?

Qu’elle soit désignée par le nom d’éducation non genrée, non sexiste ou équitable, l’essence de cette approche reste la même : autoriser chaque bambin à s’épanouir pleinement, en lui suggérant une panoplie d’activités diversifiées qui transcendent les considérations de genre.

La quintessence du sujet

  • Il est courant de constater une différenciation significative dans la manière dont nous éduquons nos jeunes garçons et filles, une réalité largement façonnée par les préjugés liés au genre.
  • C’est par cette éducation nettement genrée que se développent et s’ancrent durablement, dès la plus tendre enfance, les disparités entre hommes et femmes, lesquelles perdurent à l’âge adulte.
  • Par la suite, lorsqu’ils s’adaptent et intègrent ces normes sexistes qui leur sont suggérées, les enfants se voient attribuer et assumer des rôles profondément inégalitaires entre hommes et femmes, des rôles qui persisteront tout au long de leur existence.

La notion de l’éducation genrée, qu’est-ce qui se cache derrière ?

D’une manière qui dépasse souvent notre perception consciente, nous avons une tendance à catégoriser différemment les enfants selon leur genre. Par exemple, des comportements attendus d’une fillette seraient d’être calme et pouvoir travailler en équipe, alors qu’on espère d’un garçonnet qu’il dissimule ses émotions, exprime une nature entreprenante et manifeste un intérêt pour le sport.
Ce sont les rôles attribués ou les stéréotypes de genre qui sous-tendent ces attentes, illustrant les attentes sociétales autour de ce que signifie être un homme ou une femme. Il ne s’agit pas d’aspects innés ou basés sur des distinctions biologiques, mais ils font partie intégrante de notre patrimoine culturel.
Ces stéréotypes de genre interfèrent dans nos interactions avec les bambins, donnant naissance à ce que l’on nomme « l’éducation genrée ». C’est cette dernière qui alimente les disparités entre hommes et femmes à l’âge adulte, car elle dessine dès le départ ce que sera l’univers des possibles pour l’enfant, un univers dont les contours et le contenu varient en fonction de son sexe.

Quels impacts engendre une éducation sexuée sur nos sociétés ?

Du haut de leurs 4 ans1, les bambins, tant en France qu’en Norvège, au Liban ou en Suisse, associent spontanément la puissance et la suprématie à la virilité. Un constat accablant qui révèle l’influence précoce des clichés liés au sexe sur nos enfants. Ces préjugés, une fois ancrés, auront des conséquences durables et percutantes : que ce soit sur l’aspiration ou le choix de carrière, mais également dans l’établissement des relations amoureuses et le modèle conjugal. En adhérant aux standards sexués qu’on leur inculque, les enfants finissent par adopter et reproduire des comportements qui accentuent les inégalités entre les sexes.

Une éducation dénuée de genre laisse l’opportunité à l’enfant d’exprimer sa propre personnalité.

Une approche de la pédagogie : l’éducation non genrée

En terme pédagogique et socioculturel, l’éducation non genrée, également qualifiée d’éducation non sexiste ou égalitaire, n’est autre qu’un mode d’accompagnement éducatif qui offre à l’enfant la liberté d’être véritablement lui-même. Elle prône une proposition d’activités diversifiées, sans se soucier des restrictions liées au genre de l’individu.
Elle vise à donner à l’enfant une plateforme pour exprimer ses particularités et ses compétences sans essayer de le conformer aux stéréotypes de genre habituellement associés à être un garçon ou une fille.
Sous cet éclairage, les filles sont parfaitement libres d’apprécier et de participer au rugby, même si c’est généralement perçu comme un sport essentiellement masculin dans l’esprit collectif. De même, les garçons peuvent tout aussi bien s’amuser avec des poupées. Le genre d’un individu n’indique ni ne limite ses préférences ou ses capacités dans le choix d’une activité. Il est donc primordial de laisser l’enfant explorer et tester divers domaines.

Des suggestions éclairées pour une éducation égalitaire de l’enfant

  1. Prenez conscience de vos préjugés personnels, de la façon dont ils façonnent votre autoperception et vos comportements : un pas essentiel vers des échanges plus libres avec l’enfant.
  2. Le modèle parental : Les enfants miment les actions de leurs parents et des adultes qui les influencent. Ils enregistrent tout : un père qui démontre de l’affection envers ses enfants et son partenaire, une mère qui pratique les sports et le bricolage – ces gestes banals font un monde de différence!
  3. Le lexique : « Jeter comme une fille », « être une moussue », et « garçon manqué ». Ces expressions établissent une hiérarchie entre filles et garçons. Le masculin employé comme langage universellement neutre renforce aussi cette inégalité. N’oubliez pas qu’il n’y a pas seulement des lions, il y a également des lionnes!
  4. Les jouets : Diversifier leur sélection permet à chaque enfant de faire ses propres découvertes! Pourquoi pas un bébé-mannequin pour votre petit-fils? Ou des voitures miniatures pour votre fille? Ce n’est pas question de forcer l’enfant à adorer ces jouets, mais plutôt de ne pas écarter systématiquement ces options, de lui laisser la liberté de les essayer, et ensuite son goût personnel décidera.
  5. Les livres : Faites preuve de vigilance quant aux histoires et à la façon dont hommes et femmes y sont dépeints. Un nombre croissant de maisons d’édition proposent des récits non sexistes, où les femmes tiennent des rôles héroïques (ce qui est encore très marginal actuellement), où elles sont dépeintes dans des rôles actifs, offrant aux jeunes garçons l’accès à une variété de modèles masculins.

Consultez les sources suivantes pour plus d’informations :

  1. How Preschoolers Associate Power with Gender in Male-Female Interactions: A Cross-Cultural Investigation » de R. Charafeddine, I. M. Zambrana et al., publié dans « Sex Roles », le 7 janvier 2020.
  2. OnSexprime.fr – Qu’est-ce que l’orientation sexuelle ?
admin Changer le statut à "publié" septembre 23, 2023
0