Au cabinet de curiosité féminine, on informe particulièrement sur ce qui a trait à la sexualité des femmes mais on aime aussi s’intéresser à celle des hommes, nos partenaires dans la vie, en amour, en amitié et pour le plaisir… Mrs Rose nous présente Movember, une initiative destinée à sensibiliser sur la santé masculine. 

Après le mois d’octobre rose visant à lutter contre le cancer du sein des femmes, le mois de Novembre est devenu le Movember pour soutenir la recherche contre le cancer de la prostate.

Movember c’est la contraction de Moustache et de Novembre.

En 2003, un groupe d’amis Australiens constatent que la moustache n’était plus à la mode et se lancent le défi de la remettre au goût du jour au profit d’une fondation caritative afin de récolter des fonds.

Depuis la création, des millions de personnes ont rejoint le mouvement pour la santé masculine en récoltant 485 millions d’euros et en finançant plus de 1 000 programmes portant sur le cancer de la prostate, le cancer des testicules, les problèmes de santé mentale et l’inactivité physique. Il y avait l’année dernière plus de 4 746 905 participants*.

Les intervenants (principalement des hommes : Mo-Bros mais aussi des femmes : Mo Sistas) s’inscrivent et sensibilisent leur entourage en arborant leur plus belle moustache (celles des filles sont majoritairement des fausses…)!

L’objectif est de faire parler afin de collecter des fonds en individuel ou en équipe. Un classement apparaît sur le site avec les meilleures recettes. Pour la récolte, les participants se montrent souvent créatifs et ludiques, ils peuvent monter des événements, lancer des actions sur les réseaux sociaux, il existe même un jeu à télécharger…

Comme ils sont des millions à soutenir ce mouvement, il était facile de trouver un participant dans mon  entourage. En effet, pour la deuxième année consécutive, au mois de novembre, j’ai l’impression d’avoir un nouvel homme à la maison, à chaque fois que j’observe sa moustache…

 

Mrs Rose : Pourquoi participes-tu à Movember ?

Mr Rose : Se faire pousser une moustache aujourd’hui, c’est interpeller, les hommes et les femmes sur des problématiques de santé typiquement masculines liées à nos organes génitaux. Ces derniers ont par extension des impacts sur la sexualité des hommes et des femmes. J’ai envie de participer car je fais partie de la population à risque. Il y a quelques années mon père a été diagnostiqué avec des cellules cancéreuses au niveau de la prostate. Je n’y connaissais rien, je savais à peine que cela existait. Mon père a dû se faire opérer. Bien que l’intervention se soit bien passée, il m’a dit que qu’il avait eu quelques problèmes d’incontinences urinaires et des problèmes d’érection. Je sais que les problèmes urinaires se sont résolus mais, parler sexualité et érection avec mon père n’est pas facile pour lui comme pour moi… Aussi, avoir un mouvement tel que Movember  qui utilise un symbole masculin pour faire parler de ces sujets est un moyen aujourd’hui de pouvoir l’aborder.

Mrs Rose : Comment as-tu appris l’existence de cette association?

Mr Rose : J’ai découvert cette fondation par les réseaux sociaux. A l’instar de ce que propose le Cabinet de Curiosité Féminine, il existe peu d’espaces pour discuter des difficultés sexuelles masculines. Parler de prostate et de testicules est aussi un moyen pour nous les hommes d’apprendre à se connaitre. On peut penser que la sexualité masculine est plus simple mais, je n’en suis pas sûr. La prostate n’est pas visible et y accéder c’est aussi parler du cul des hommes.

Mrs Rose : Comme Movember, tu imagines à quel point je tiens à tes organes génitaux et plus largement à ta santé mentale, quel rapport vis-tu avec ta prostate en particulier?

Mr Rose : De par mon histoire familiale, je sais que je dois me faire surveiller. C’est un peu comme si j’avais une épée de Damoclès au-dessus de moi. Ce n’est pas une fatalité et la recherche évolue et progresse, mais que se passera-t-il si cela m’arrive ? Quel impact sur notre sexualité ? De plus j’apprends également à la connaitre et le plaisir qu’elle peut m’apporter…

Mrs Rose : Finalement les hommes tout comme les femmes sont soumis à des questionnements similaires. Etes-vous, selon toi, en train d’écrire une nouvelle forme de virilité ?

Mr Rose : C’est un constat souligné par la fondation Movember. Les hommes prendraient moins soin de leur santé physique et mentale.
Ce mouvement, tout comme la journée internationale de l’homme du 19 Novembre, contribue à ce que notre niveau de conscience s’élève.
On pourrait croire que le 19 novembre est une réponse un peu provocante au 8 mars, alors que nous vivons dans une société où certaines différences de droits persistent encore entre les 2 sexes, mais personnellement je crois que c’est une évolution dans les mentalités qui s’opère.  C’est notamment grâce aux femmes et aux mouvements féministes en marche depuis une quarantaine d’années que se développe en miroir une prise de conscience des hommes sur la nécessité de changer les choses. J’en veux pour preuve le Center for the Study of Men and Masculinities ouvert par le sociologue américain Michael Kimmel (http://www.stonybrook.edu/commcms/csmm/index.html).

Mrs  Rose : Nous sommes en novembre, c’est donc parti ! Si je comprends bien je n’ai plus qu’à m’acheter une bonne crème hydratante…


Mo Sistas, nous avons besoin de votre aide

Puisque votre santé nous touche, que vous soyez femmes (Mo Sistas) ou hommes (Mo Bros), vous pouvez soutenir le mouvement et vous inscrire : https://fr.movember.com/?home

*Source : https://fr.movember.com/about/foundation