On n’a pas toujours le temps de tout lire, tout écouter, tout regarder, sur le net ou ailleurs. Voici un rapide tour d’horizons d’infos en tout genre (c’est le cas de le dire) que nous avons trouvé intéressantes. Bon sexorama…

virgine-despentes

Dans le genre de Virginie Despentes

Première invitée de Géraldine Sarratia dans son émission “Dans le genre de…” sur Radio Nova, Virginie Despentes raconte son rapport à la féminité et à la masculinité. Que veut dire être féminine ? La féminité est-elle une histoire de centre d’intérêt, d’apparence physique ? Enfant, Virgine Despentes est à la fois fan de Maryline Monroe et garçon manqué. Elle se fait souvent passer pour un garçon, “parce que c’est plus simple”. Elle comprend très jeune que le monde fonctionne sous la domination masculine et c’est sans doute ce qui va ancrer son engagement futur. Elle parle aussi de ses modèles féminins, de sa mère militante syndicaliste, de son père grand et viril.

 

 

Grace Dunham, sans genre fixegrace-dunham-683x1024

Grace Dunham (la petite soeur de Lena) raconte, en vidéo et sur Konbini, son parcours en tant qu’être non-binaire. Aujourd’hui, elle refuse de se définir dans un genre. Ni homme, ni femme, elle est avant tout elle-même. Cette acceptation de soi est le fruit d’une longue réflexion et d’un parcours difficile. L’oppression n’est pas moindre dans un milieu privilégié.

 


320468-116953-wonder-womanUne super-héroïne pour sauver les femmes

L’ONU nomme Wonder Woman, ambassadrice honoraire du droit des femmes dans le monde. Pour sûr, il faut au moins une super-héroïne pour défendre l’égalité des sexes et l’émancipation des filles. Par contre, ce serait bien qu’elle soit accompagnée d’une vraie personne qui pourrait vraiment faire des discours et proposer des solutions. Enfin, c’est juste une idée comme ça… Parce que les inégalités et les violences sexistes, nous les vivons dans le vrai monde.