Sexorama, ce que vous avez peut-être loupé ces dernières semaines

0
30 avril 2018 à 10 h 40 min  •  Catégorie Sexorama par  •  0 Commentaires

On n’a pas toujours le temps de tout lire, tout voir, sur le net. Voici un rapide tour d’horizon d’infos en tout genre que nous avons trouvées intéressantes !

Solidarité avec l’indignation de nos voisins Espagnols

Cinq Espagnols ont été condamnés jeudi à neuf ans de prison pour des “abus sexuels” sur une jeune femme qu’ils avaient eux-mêmes filmée. La qualification de “viol” n’a toutefois pas été retenue, suscitant une énorme vague d’émotion et de manifestations à travers tout le pays.

“Ce n’est pas un abus sexuel. C’est un viol !”. De Madrid à Séville en passant par Barcelone, des milliers d’Espagnols ont scandé jeudi ce slogan en défilant à travers tout le pays, pour protester contre le verdict rendu par la justice dans une affaire de viol collectif présumé qui indigne depuis des mois une grande partie de l’opinion publique.

La parole se libère et nous sommes heureuses d’y contribuer

Parle-t-on plus de sexualité aujourd’hui? Du moins, est-ce que l’on en parle mieux? Mai 68 avait amorcé une libération des corps et des moeurs, qui dans les années 90 et 2000 s’est essoufflée. Cependant, il peut être plus que nécessaire de continuer à lever les tabous sans tomber dans l’injonction à vivre une vie sexuelle épanouie…

Préserver sa sexualité en maison de retraite

La sexualité des seniors, les liens affectifs, l’intimité : c’est le thème d’un colloque qui s’est tenu jeudi dernier en Nouvelle Aquitaine. C’est un sujet sensible qui véhicule beaucoup de tabous et de non-dits. Les maisons de retraite médicalisées sont des lieux de vie, et où il y a de la vie, il y a de l’amour. Même si un EHPAD n’est pas l’endroit le plus glamour qui soit.

Levée de bouclier contre des cours d’éducation sexuelle au Canada

Un programme d’éducation à la sexualité sera implanté dans tous les établissements du Québec dès l’automne prochain de la maternelle à la terminale.  Ce programme pédagogique est orienté autour de 4 thèmes selon les âges : Désir et acte sexuel ; Conception, grossesse et naissance ; Agression et violence sexuelle ; Homosexualité et transsexualité.

Comme en France, dès qu’on aborde le sujet des sexualités dans l’éducation, on se heurte aux peurs des parents qui encouragent souvent l’inertie ou le conservatisme…  «C’est trop vulgaire pour de jeunes enfants, trop explicite», explique un père de deux enfants de 6 et 10 ans qui ne sont pas allés à l’école lundi dernier en protestation.

Ce type de programme devrait certainement être proposé aux parents réfractaires, il n’est jamais trop tard pour s’informer…

Poster un commentaire

Aller à la barre d’outils