Sexorama, ce que vous avez peut-être loupé ces dernières semaines

0
3 avril 2018 à 22 h 54 min  •  Catégorie Sexorama par  •  0 Commentaires

On n’a pas toujours le temps de tout lire, tout voir, sur le net. Voici un rapide tour d’horizon d’infos en tout genre que nous avons trouvées intéressantes !

On enquête sur la biphobie

C’est la première enquête française sur la biphobie. Réalisée conjointement  par Act Up-Paris, Bi’Cause, FièrEs, le MAG Jeunes LGBT et SOS homophobie, elle s’adresse aux personnes bi ou pan, ou qui ne se considèrent pas comme lesbiennes, gays ou hétéros, mais également aux personnes qui se considèrent comme lesbiennes, gays ou hétéros, mais qui ont pu être victimes de biphobie et/ou qui ont des pratiques avec des personnes de genres différents. Bref, le spectre est assez large pour toucher beaucoup de monde. Les six premiers mois de l’enquête ont déjà permis de recueillir 3 000 réponses. Elle prendra fin le 17 mai 2018 et les résultats sont attendues pour la fin juin 2018. D’ici là, si vous êtes concerné.es et que vous en avez envie : participez !

 

Vénus : Confessions à nu

Un magnifique documentaire à regarder sur Arte.tv (en ce moment Arte ne pense qu’à ça et ça n’est pas pour nous déplaire…). Face caméra, sans décor ni mise en scène, des jeunes femmes parlent de leurs corps, de leurs désirs, de leurs sexualités… Pour se prêter à l’exercice, on imagine qu’il faut déjà avoir libéré un peu sa parole et/ou son corps, mais le panel est assez varié pour avoir une belle représentativité. Un documentaire qui fait du bien là où on a des inquiétudes, des doutes, des hontes parfois. Un documentaire qui fait sourire et réfléchir. A voir et à faire voir !

J’ai 2 amours

 

Arte.tv, encore eux ! Jusqu’au 20 avril, vous pouvez découvrir cette mini série de 3 épisodes où l’on suit Hector et Jérémie, en couple depuis 5 ans, qui ont enclenché un parcours FIV avec Anna, la meilleure amie lesbienne de Jérémie. Mais Hector revoit son premier amour, Louise… Et retombe amoureux (évidemment !).

Bref, cette série a des défauts : scénario un peu rapide, beaucoup d’espaces accordés au Vaudeville, dénouement un peu facile… Mais aussi beaucoup de  qualités : des personnages gays, lesbiens, bi et hétéros. Les questions de l’homoparentalité, de la bisexualité, du polyamour en filigrane (oui, parce que justement, pas vraiment traitées) et ça fait du bien de voir exister cette vie sur un petit écran français !

Bad Feminist

On vous prévient tout de suite : on n’a pas – encore – lu ce livre. C’est donc un conseil intuitif. Roxane Gay est femme, noire, obèse et bisexuelle. Elle est encore beaucoup d’autres choses – professeur d’université, auteure, américano-haïtienne – et vient de publier un ouvrage baptisé « Bad Feminist » dans lequel elle revendique un féminisme imparfait et intersectionnel. Si vous hésitez à lire son livre, commencez par ce portrait dans Libération, qu’on a lu (si, si), et faites-vous votre propre idée.

 

Poster un commentaire

Aller à la barre d’outils