SEXORAMA – ce que vous avez peut-être loupé ces dernières semaines

0
16 octobre 2017 à 9 h 12 min  •  Catégorie Sexorama par  •  0 Commentaires

On n’a pas toujours le temps de tout lire sur le net. Voici un rapide tour d’horizon d’infos en tout genre que nous avons trouvé intéressantes !

 

Pourquoi les femmes jouissent moins que les hommes

C’est en tout cas une des explications plus que plausibles ! La journaliste de Babe s’est amusée à demander à des hommes dans la rue si leur compagne lors de leur dernière relation sexuelle avait joui. Leurs réponses en disent long sur la place du plaisir féminin dans un rapport hétérosexuel traditionnel. Ceci expliquerait donc peut-être cela, non ? C’est en tout cas l’idée que développe la journaliste Anouk Perry sur le site de Madmoizelle.

L’art qui dérange

Après « Tree » de l’artiste américain Paul McCarthy qui ressemblait à s’y méprendre à un plug anal, voici « Domestikator », la sculpture-habitat de l’Atelier Van Lieshout. La première œuvre avait soulevé de vives réactions et avaient été purement et simplement vandalisée. La seconde, qui évoque un couple en position de levrette, devait faire partie du parcours « Hors les murs » de la FIAC, dans les jardins des Tuileries, avant d’être refusée par le Louvre. L’art dérangerait-il plus lorsqu’il s’intéresse au sexe ?

Entre deux fesses…

Voilà un compte instagram qui va nous rassurer sur la capacité de l’art à s’emparer du sexe. Sous le pseudo Scientwehst, l’artiste Giula dévoile des collages audacieux : entre les fesses, les cuisses ou les seins, elle glisse des œuvres architecturales. Le rendu, très esthétique autant qu’érotique, contourne la censure, intrigue et amuse à la fois. Vous voulez en savoir plus sur cette jeune artiste de seulement 27 ans (et vous lisez l’anglais), voici une interview ici.

La baladodiffusion qui fait du bien

Pour finir, voici quelques émissions de radio qu’on a repérées pour vous. Tout d’abord, sur France Inter, Ali Rebeihi a traité des maltraitances gynécologiques et obstétriques dans « Grand bien vous fasse« . Sujet plus plaisant, France Culture propose un portrait chimique de notre cerveau amoureux. Enfin, sur Culture toujours, Adèle Van Reeth questionne le mythe de la virilité dans ses Chemins de la Connaissances.

Poster un commentaire