SEXORAMA – ce que vous avez peut-être loupé ces dernières semaines

0
2 octobre 2017 à 11 h 43 min  •  Catégorie Sexorama par  •  0 Commentaires

On n’a pas toujours le temps de tout lire sur le net. Voici un rapide tour d’horizon d’infos en tout genre que nous avons trouvé intéressantes !

Déesses du stade

Des anglaises ont décidé de se mettre en scène pour promouvoir la diversité dans le sport ! Le fait déclencheur serait de s’être vu leur budget amputer de moitié, ce qui les aurait rendues créatives pour faire rentrer des fonds. Elles sortent des clichés hyper érotisés. Elles posent comme elles pratiquent leur sport, elles montrent leurs forces, leurs expressions, leurs muscles, leurs cellulites… des vraies femmes quoi ! C’est aussi une façon de sensibiliser au sport féminin qui est globalement très mal soutenu financièrement.

Le poil militant

Certes avec ce post, nous participons un bon coup de pub pour une marque de sport … mais tout ce qui interroge les codes, les genres… nous intéresse ! Alors une mannequin qui refuse de s’épiler et qui pose avec du poil aux pattes, ça nous donne envie de partager avec vous ces clichés.

Ecriture inclusive et sexualité libérée même combat ?

Nous nous sommes fait alpaguer récemment par un de nos lecteurs sur le titre d’un de nos articles au sein duquel nous retrouvions le substantif « auteure » à savoir auteur, féminisé ! C’est vrai que nous n’avions pas demandé l’accord à l’académie française pour nous autoriser cette formulation.  Et cette semaine, nous avons assisté à une nouvelle volée de bois vert sur l’écriture inclusive où même Raphaël Enthoven a utilisé sa philosophie médiatique pour nous expliquer à quel point c’est ridicule ! C’est curieux cette opposition farouche à quelque chose qui ne semble pourtant faire de mal à personne sous des justifications souvent aussi fallacieuses que celles utilisées contre le mariage pour tous…

Signez la pétition

Nul besoin d’être parent pour s’insurger contre ce fait. Le tribunal de Pontoise a décidé de requalifier une plainte pour viol d’un homme de  28 ans à l’attention d’une mineure de 11 ans en « atteinte sexuelle » passant du pénal au simple correctionnel. Tout cela justifié par le fait que l’enfant ne se serait pas opposée… Nous vous encourageons vivement à signer cette pétition pour pousser le tribunal de Pontoise et plus largement le gouvernement à lutter contre cette défaillance du droit à l’attention des mineur.es de moins de 13 ans.

 

 

Poster un commentaire