SEXORAMA – ce que vous avez peut-être loupé ces dernières semaines

0
19 septembre 2017 à 20 h 41 min  •  Catégorie Sexorama par  •  0 Commentaires

On n’a pas toujours le temps de tout lire sur le net. Voici un rapide tour d’horizon d’infos en tout genre que nous avons trouvé intéressantes !

Loi anti-avortement dans l’Arkansas ou le puritanisme dans toute sa splendeur !

Fin juillet, une nouvelle loi est entrée en vigueur dans l’Arkansas, empêchant les femmes d’avorter sans l’accord du père (le géniteur) de l’enfant (le foetus). Mais ce n’est pas tout ! Cette nouvelle disposition s’applique aussi dans le cas d’un enfant à naître d’un viol ! En effet, de façon tout à fait légal, un violeur peut alors être consulté et est en droit de refuser l’avortement et donc de bloquer la procédure d’avortement.

Ce texte prévoit également que le fœtus mort doit être considéré comme un membre de la famille décédé et doit donc être enterré. Une manière de faire culpabiliser au maximum celles et ceux qui prennent cette décision.

Sans oublier, dans la même lignée, qu’en février dernier au Texas, la Commission des affaires intérieures du sénat votait à l’unanimité un texte prévoyant d’empêcher les parents de porter plainte contre un médecin leur ayant caché volontairement un handicap de l’enfant à naître.

Toutes ces mesures visant à empêcher l’accès à l’avortement de façon simple vont à l’encontre des libertés fondamentales. Pour cela, nous ne devrons jamais baisser nos gardes, car rien n’est jamais acquis. Continuons de lutter pour toutes les femmes du monde !

Trois personnes exhibent leur plus belle jupe, vers 1905Les normes de genre déjà questionnées au début du XXè siècle

Buzzfeed publie une série de 23 photos qui montrent que les règles de genre ont toujours été faites pour être enfreintes.

 

 

 

Mariage à 3

C’est le genre d’infos qu’on aime beaucoup au Cabinet de Curiosité Féminine parce qu’elles nous laissent entrevoir une évolution dans notre droit de choisir qui on aime et comment on s’aime sans être montré du doigt.

En Colombie, en juin dernier, 3 hommes ont pu s’unir légalement. Un accord qu’ils ont dû signer leur permettant de protéger leurs droits patrimoniaux, mais aussi de faire de ce trouple une famille, de quoi faire criser la manif pour tous (et nous, on adore ça) !

Si certaines mesures nous donnent envie de vomir comme celles dont nous avons parlé plus haut, d’autre nous laissent songeuses…

Poster un commentaire