Don du sang et foutage de gueule

0
27 novembre 2015 à 15 h 38 min  •  Catégorie Sexorama par  •  0 Commentaires

Dans le genre, celle-là elle est pas mal ! Depuis 1983, les homosexuels n’ont pas le droit de donner leur sang. Pourquoi ? Bah si, vous savez bien, ils ont des pratiques à risque, ils mettent leur queue n’importe où, font n’importe quoi, ils baisent tout le temps avec des inconnus sans se protéger et n’ont pas appris la bonne leçon divine qui leur est tombée sur le coin de la gueule quand le Sida est arrivé ! Allez, j’arrête de faire du mauvais esprit, et je me fais à l’idée qu’il ne s’agit pas d’une homophobie d’Etat…

D’un point de vu médical, on parle d’une fenêtre de 10 jours pendant laquelle le virus est indétectable et qui serait la cause de bien des inquiétudes, voire des contamination lors de transfusions. De nombreuses études tendent à prouver que d’inclure les HSH (hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes) augmenterait le risque résiduel de transmission du VIH par transfusion. Et la raison pour laquelle cette inquiétude ne concerne que les gays, c’est que la sodomie est la pratique qui a le plus haut taux de transmission des MST. Évidemment, on a envie de savoir en quoi un homo marié et fidèle est plus “à risque” qu’un hétéro qui multiplie les conquêtes et les pratiques (parce que la sodomie n’est pas réservée aux gays !) ?

Il parait incompréhensible que les pouvoirs publics ne trouvent pas une parade à ce problème. Comme par exemple, placer le sang en quarantaine le temps de passer cette fameuse “fenêtre silencieuse”… D’autant que certains gays donnent leur sang sans dire leur orientation sexuelle. Et pourquoi ne pas coupler don du sang et dépistage ? Et surtout, je me pose la question du sang qui est utilisé lors des transfusions : sont-ils sûrs à 100% de sa sérologie ou un doute persiste-t-il ? Avouez que cette histoire soulève pas mal de questions inquiétantes !

Mais il y a tout de même une petit chose qui me surprend un peu plus que le reste. Marisol Touraine a donc annoncé en grande pompe l’ouverture progressive du don du sang aux homosexuels à partir de 2016. Mais attention, cela ne concernera dans un premier temps que les hommes qui n’ont pas eu de rapports sexuels avec d’autres hommes dans les 12 derniers mois ! Les 12 derniers mois ! Une année entière ! Donc, si tu veux donner ton sang, tu fais voeu de chasteté pendant une petite année. Je me demande de combien de personnes on parle…

Comme évidemment, de nombreuses personnes et associations se sont offusquées de cette mesure, la ministre de la Santé a répondu dans un article à lire ici.

Mouais, mouais, mouais…

Enfin, parce que quand on croit avoir touché le fond, il y a toujours quelqu’un pour creuser un peu plus dans la bêtise humaine. Non seulement, certains brandissent l’argument du danger sanitaire avec la propagation du sida à la clé, mais ils vont beaucoup plus loin en affirmant que recevoir du sang d’un gay pourrait rendre homosexuel. Oui, oui, vous avez bien lu ! Vous voulez rire (ou pleurer) ? Allez jeter un oeil par ici.

Plus sérieusement, pour aller plus loin sur le sujet , voici la petite revue de presse :

Le directeur artistique Damien C a publié des dessins sur sa page facebook pour dire l’absurdité de la situation autant que de la proposition de la ministre.

Don du sang pour tous

Poster un commentaire