Témoignages : Orgasmes féminins

3

Pour l’émission du 6 mai sur l’orgasme féminin, plusieurs nous ont écrit pour partager leurs expériences. En voici quelques un…

« J’ai commencé à m’intéresser à ma sexualité vers 48 ans. J’ai lu beaucoup de livres sur la sexualité féminine. J’ai commencé à faire un travail sur mon périnée ; j’ai fait de la danse orientale pour la sensualité ce qui m’a permis d’aimer mon corps.

J’ai découvert mon 1er vrai orgasme grâce à un sextoy. Ca m’a permis de comprendre comment je fonctionnais et de le mettre en pratique avec mon mari.

Mes orgasmes se situent dans le bas ventre avec des petits pétillements dans tout mon corps; en fait ils ne sont jamais semblables.

Maintenant je suis à la recherche d’orgasmes avec une ouverture spirituelle. » R-M

 

« Pour ma part le sexe est….  à la fois quelque chose de grandiose et de décadent.

Je m’explique : je suis complètement accro à l’orgasme. Je pense qu’il est multiple et unique à la fois. Mon « record » (je n’aime pas parler de « record », on n’envisage pas de rapport sexuel comme une performance) est de 11 orgasmes en un rapport. Mais chaque orgasme me semble différent à chaque fois. Je suis une « femme fontaine » et il m’est possible de jouir sans éjaculation et inversement. L’orgasme me semble différent avec chacun et chacune de mes amoureux ou de mes amoureuses.

Il est possible d’atteindre l’orgasme en étant totalement à l’aise avec son plaisir et son partenaire et que ce soit de même pour ce partenaire. Je pense que je n’aurais jamais pu éjaculer si mon amoureux « principal » n’avait pas été branché uro. La première fois, j’ai senti une envie d’uriner et je me suis laissée aller. Maintenant je sais différencier quand l’envie me prend d’uriner et d’éjaculer.

Trop d’hommes et de femmes envisagent la sexualité comme une épreuve (« Suis-je assez épilée pour mon partenaire? » « Oh, est-ce que je vais réussir à le/la combler? »…), ou quelque chose de socialement codifié (« Je fais l’amour le premier soir, il va me prendre pour une salope! »). Alors que c’est l’un des rares instants où nous vivons l’instant présent. Et parfois, on tombe sur le ou les mauvais partenaires. Des partenaires qui ne sont simplement pas adapté à nos envies, à ce qu’on aime. » A

 

« Il m’est déjà arrivé de jouir de manière clitoridienne rien qu’avec les caresses de mon homme sur tout le corps sans même qu’il ne touche mes parties intimes… J’ai découvert l’orgasme vaginal tard. Il y a 2 ans. Mais je n’ai jamais eu de jets comme dans les films pornos. J’ai eu très très chaud et je suis devenue comme ingérable sur mon homme. J’ai joué mon égoïste et c’était trop bon. Je ne contrôlais plus rien. Une vraie chienne ! Désolée d’être aussi crue…

Il paraît aussi que l’orgasme guéris les migraines… Chez moi, ça marche ! » C.

3 Commentaires

  1. Sandrine / 13 mai 2015 at 14 h 06 min / Répondre

    J’ai eu mon premier orgasme à l’âge de 20 ans… Quelle découverte… Mais depuis tous mes orgasmes étaient purement physiques.

    J’aime réellement et très fortement un homme depuis 4 mois maintenant… Avec lui j’ai découvert un aspect de la sexualité qui m’était jusqu’à présent inconnu . Avoir un orgasme non pas que physique mais également spirituel … Mon âme et mon corps prennent un plaisir intense et fort .
    Tout mon corps est transporté … Je me laisse complètement allé… J’ai découvert ce que faire l’amour voulait dire.

  2. Compoets et capotes / 26 juillet 2016 at 9 h 17 min / Répondre

    Il m’arrive d’avoir des orgasmes non stop, au point que mon partenaire doit arrêter pour que je puisse récupérer un peu. Je pense que le plus important est le lâcher prise, se focaliser uniquement sur son plaisir et ne penser à rien d’autre. Je sais qu’en général cela rend mon partenaire fou de me voir prendre autant de plaisir. Une fois que cette notion de lâcher prise est acquise, le reste vient tout seul….

  3. Ferreira / 26 juillet 2016 at 14 h 00 min / Répondre

    Bonjour moi je conue mon plaisir a l âge de 38 ans moi j aime faire l amour pronde de plaisir avec de jouer devant mon conjoint il faut aussi que un homme nous donne envie

Poster un commentaire

Aller à la barre d’outils