L’orgasme féminin : on en a parlé

0

L’orgasme féminin : on en a parlé

C’était le 10 décembre 2015. Confortablement installées dans la boutique Licence Noire, entourées de lingeries sexys et de bijoux osés, nous étions un petit groupe de 8 femmes. Certaines venaient pour la première fois, d’autres sont adhérentes, il y en avait même une qui était de passage à Paris exceptionnellement, car elle vit à Londres. Nous avons bu un verre, fait circuler les amuse-bouches et commencé l’atelier.

Joe a tout d’abord fait un rapide topo sur ce qu’est l’orgasme, d’où vient le mot même, et surtout comment il fut perçu au fil des siècle. L’orgasme féminin bien sûr !… D’ailleurs, saviez-vous que dans la mythologie grecque, il est dit que la femme a plus de plaisir que l’homme ?

Il y avait alors à Thèbes un célèbre devin nommé Tirésias, fils d’Evérus et de la nymphe Chariclo, descendant d’Oudæus l’un des Spartiates. Il avait perdu la vue ; il y a différentes traditions sur la manière dont il la perdit, et sur celle dont il acquit l’art de la divination. (…)  Suivant Hésiode, Tirésias ayant trouvé à Cyllène deux serpents accouplés, et les ayant blessés, il devint femme. Ayant retrouvé, quelque temps après, ces mêmes serpents accouplés, et les ayant encore frappés, il redevint homme. C’est pourquoi Jupiter et Junon, disputant un jour sur la question de savoir qui de l’homme ou de la femme avait le plus de plaisir en amour, le prirent pour arbitre. Tirésias répondit que de dix-neuf parties qui composaient le plaisir amoureux, la femme en éprouvait dix, et l’homme seulement neuf. Junon irritée de cette sentence le priva de la vue, mais Jupiter le doua de l’art de la divination. Il vécut jusqu’à un âge fort avancé. [Voici ce que Tirésias dit à Jupiter et à Junon : des dix parties dont se compose la jouissance, l’homme n’en éprouve qu’une ; mais la femme les éprouve toutes les dix]. La Bibliothèque, l’Apollodore (IIe siècle avant JC)

Et pourtant, si la femme a plus de plaisir, il est moins connu, moins évident, moins immédiat et moins bien perçu selon les époques. Il a d’ailleurs pendant longtemps été considéré comme un remède et non comme un bien-être en tant que tel. Insupportable contradiction !

Concrètement
Alexia a ensuite pris la parole pour parler de la chose plus précisément… Et comme il n’y a pas de recette, seulement de bons ingrédients, on était bien loin des fameux dossiers proposés par les magazines féminins : « Comment avoir un orgasme », « les 10 choses à faire pour avoir un orgasme », etc. Heureusement !
Les différentes zones érogènes qui déclenchent l’orgasme chez la femme, les  hormones produites et leurs effets, le rôle du clitoris, le fond vaginal, la pénétration anale, les seins, l’éjaculation féminine… Tout a été passée en revue et petit à petit, chacune a partagée ses expériences. On a même parlé d’amour !

Riche en informations autant qu’en échanges, nous sommes restées à discuter sachant le sujet inépuisable. Certaines ont appris des choses, certaines ont trouvé des réponses à leurs interrogations et chacune a partagé avec les autres.
Nous souhaitons remercier toutes les participantes pour leur confiance et leur implication. Merci également à Licence Noire pour son accueil.

 

Quelques chiffres

93% des femmes ont déjà eu un orgasme au cours de leur vie.
16% des femmes de moins de 25 ans n’ont jamais eu d’orgasme.
66% des femmes en couple âgées de 25 à 34 ans ont « souvent » des orgasmes avec leur partenaire
79% des femmes ont rarement (22%), parfois (44%) et souvent (13%) du mal à atteindre l’orgasme.
Source Ifop déc 2014 – Les Françaises et l’orgasme

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.