L’art de séduire avec Bérénice et Aurélien

0
14 février 2017 à 10 h 35 min  •  Catégorie Culture Q par  •  0 Commentaires

En ce 14 février, jour de deuil national dans la communauté des célibataires en quête du prince charmant, voici un livre qui vous aidera, si ce n’est à trouver l’amour, au moins à vous plonger dans les plus belles histoires d’amours de la littérature classique. La première fois que Bérénice vit Aurélien, elle le trouva franchement con  est un véritable outil d’autocoaching pour rencontrer, séduire et garder l’âme sœur. Tout un programme ! Mais pour une fois, ce ne sont pas les rédactrices de magazines féminins qui vous délivrent leurs conseils, souvent un peu fumeux, il faut le dire, mais les héros de la littérature classique.

Mêler coaching et littérature classique, il n’y avait que Sarah Sauquet pour se lancer dans ce défi un peu fou. Sarah Sauquet, vous la connaissez, Chers Lecteurs du Cabinet de Curiosité Féminine, car elle est notre chroniqueuse préférée de la littérature classique. Professeure de Français et passionnée de littérature, elle a créé en 2012 l’application « Un texte Un jour », puis « Un texte Un Eros » qui vous envoie sur votre téléphone portable chaque jour un texte de littérature érotique. Autant, vous dire, qu’ici on adore !

La difficulté, lorsque l’on écrit un livre de conseils en séduction, est d’éviter l’écueil des clichés et des généralisations. A l’évidence, il existe autant de moyen de séduire qu’il y a de rencontres, et aucune « technique » n’est valable de manière universelle. Sarah Sauquet utilise un premier artifice très intelligent : « Orlando ». Orlando nomme la personne désirée, la conquête, qu’elle soit homme ou femme. Ce prénom est choisi en référence au personnage du roman éponyme de Virginia Woolf. Il est un personnage universel, tantôt féminin, tantôt masculin, qui parcourt les siècles incarnant l’être humain dans toute sa complexité. On a ainsi enfin un livre de coaching qui se débarrasse de l’hétéronormativité si souvent de mise dans ce genre littéraire.

Aussi, Sarah Sauquet est avant tout une passionnée de littérature avec le goût de la transmission. Son livre dépoussière les grands classiques, pour nous conter des héros proches de nous. Ils vivent les mêmes échecs amoureux, les mêmes désillusions et parfois les mêmes passions. Ces héros sont aussi maladroits que nous et on apprend, on rit, de leurs erreurs car on se reconnaît en eux. De Madame Bovary, l’amoureuse par excellence, à Andromaque et Pénéloppe, les fidèles à toute épreuve, à Dom Juan le libertin, les plus grandes figures de la littérature classique nous aiguillent sur le chemin de l’amour.

Mais, l’art de la séduction évolue bien sûr avec les époques. Comment s’y seraient-ils pris pour séduire à notre ère 2.0 ? Sarah Sauquet a l’art et la manière de la transposition et c’est assez croustillant. Si Emma Bovary avait utilisé un site de rencontre, quel aurait été son profil Meetic ? Si Mr Jourdain avait envoyé des textos à sa belle Marquise, qu’aurait-il écrit ? Et si Rastignac avait eu un portable, quelle application de rencontre aurait-il utilisé ? Les grands classiques racontent beaucoup sur la nature humaine et peuvent ainsi résonner quel que soit l’époque. C’est bien là leur force.

Avec ce « coaching littéraire pour séduire », Sarah Sauquet nous donne surtout envie de découvrir ou de relire nos grands classiques de la littérature. C’est avant tout une déclaration d’amour à la lecture et un formidable coup de jeune donné à ces classiques. Avec humour et modernité, elle nous donne envie de séduire, de rencontrer et de tomber amoureux.

Sur ce joyeuse Saint Valentin à tous(tes) !

Sarah Sauquet, La première fois que Bérénice vit Aurélien, elle le trouva franchement con, Eyrolles, Paris 2017

#LPFBérénice

©Nicolas Auproux

Poster un commentaire