Aventures magazine, la nouvelle revue consacrée à la culture érotique

0
19 janvier 2018 à 16 h 42 min  •  Catégorie Culture Q par  •  0 Commentaires

Le titre ne manque pas d’attiser la curiosité, et le projet encore davantage. Une revue se proposant de redonner ses lettres de noblesse à l’imagerie érotique, à travers une approche à la fois exigeante et légère… Nous avons forcément voulu en savoir plus. Joan Riviera, rédactrice en chef et cofondatrice de la revue avec le directeur artistique Vic Lenoir, a répondu à nos questions à l’occasion de la parution du deuxième numéro. Le thème ? « Tout feu tout flamme ». Qu’on se le dise, 2018 sera chaude ou ne sera pas !

Pouvez-vous nous présenter la revue en quelques mots ?

Aventures est un magazine bimestriel dédié à la culture érotique de tout temps et en tout genre. 84 pages mêlant curiosités d’antan et créations contemporaines avec de la photographie, de la bande dessinée, de la littérature et des conseils avisés.

Comment est né ce projet et quel était votre objectif ?

J’ai découvert, il y a plusieurs années, une revue des années 1960 intitulée Plexus. Ses numéros rassemblaient des œuvres artistiques et littéraires qui toutes s’intéressaient aux différentes facettes de l’érotisme. On y trouvait aussi des interviews de collectionneurs ou encore d’éditrices et éditeurs de revues et livres érotiques, des enquêtes et même un petit agenda des sorties. Ce genre de magazine me semblait manquer, la pornographie occupant aujourd’hui la majeure partie des espaces de diffusion et concentrant l’intérêt et les débats. Nous souhaitions redonner une place à l’érotisme, et pour ce faire, il nous semblait important de mêler les époques, afin d’appréhender les différents chemins de l’érotisme, d’observer et accompagner les créations actuelles et à venir. L’objectif est de donner à voir et à lire, de créer la discussion aussi, en rappelant que la nature et la qualité de nos relations se nourrissent de nos expériences réelles mais aussi de notre imaginaire. Cultiver son champ érotique et le nourrir est un réel plaisir en soi et favorise aussi un nécessaire travail introspectif qui touche à nos êtres, à nos corps, nos sexualités et à nos espaces de liberté.

« Cultiver son champ érotique et le nourrir est un réel plaisir en soi et favorise aussi un nécessaire travail introspectif . »

Avez-vous rencontré des difficultés liées au caractère érotique de la revue ?

Un certain nombre en effet, bien que sans réelle gravité. Le temps est à la frilosité…et parfois à l’incompréhension. Lorsqu’on porte un projet comme celui-ci, on se heurte à la fois à des crispations relevant, il me semble, de la pudeur – notamment avec différents services administratifs – mais aussi à des critiques de fond parfois acerbes. Les études sur le genre, la sexualité positive, la parité, ces questions sont enfin discutées et diffusées largement : nous nous en nourrissons nous-même, tout en ayant conscience que le gros du travail réflexif est encore à faire et que ses mises en œuvre demandent du temps et de la patience (encore !). Les attentes sont nombreuses quant à un projet comme le nôtre et nous devons parfois rappeler qu’Aventures n’est pas un projet de recherche, ni un observatoire ou un catalogue des pratiques… Nous réalisons un travail de fond à partir de matériaux existants, nous tendons à une représentation plus ouverte encore des pratiques mais nous sommes avant tout un support pour les œuvres des artistes et auteur·es : nos choix éditoriaux se portent d’abord sur la qualité des productions. Nous rappelons d’où l’on vient, pour mieux savoir où l’on va.

Quel est le lectorat visé ? Diriez-vous qu’Aventures s’adresse à tous les types de sexualités ?

Nous nous adressons en effet à toutes et tous. L’érotisme est une dimension à part entière qui n’a pas directement à voir avec nos pratiques. Aventures nourrit l’esprit.

Enfin, comment envisagez-vous l’avenir ?

Avec de plus en plus de créations originales, notamment textes et photos, et de plus en plus d’artistes contemporains, femmes et hommes, qui au travers de leurs œuvres apportent un regard nouveau, juste, universel et jouissif sur nos corps, nos rapports et nos jardins secrets.

Avis donc à celles et ceux qui aiment à explorer les mille chemins de l’érotisme : vous trouverez certainement dans Aventures de quoi nourrir vos pérégrinations et titiller votre imagination. On apprécie particulièrement la diversité des supports proposés (des collages, par exemple, dans le premier numéro) ainsi que le rigoureux travail de référencement des œuvres qui permet à chacun·e, selon sa sensibilité et ses envies, de poursuivre encore le voyage. La revue est disponible en librairie et sur le site aventuresmagazine.fr.

 

Poster un commentaire