La proposition de cet atelier faisait suite à une conférence éponyme que j’ai animée pour l’association Le Cri de la Chatte le 5 avril dernier.

Nous nous sommes retrouvé-e-s une quinzaine au Lab’Oikos, des personnes seules, des ami-e-s, des amoureux-ses, pour envisager cet inconnu qui a parfois du mal à exister au sein du couple, quelqu’il soit…

Certes, il était question de parler de non-exclusivité érotique ou affective, de « couple libre », de polyamour, mais la proposition était d’élargir le débat à l’ouverture de la relation et de soi-même…

L’inconnu-e-s, c’est aussi accepter l’existence du Tiers en général, représenté par un collègue, un enfant, ou même une passion ; l’inconnu-e-s, c’est évoluer ensemble en ne se figeant pas sur aujourd’hui, et en ignorant demain ; l’inconnu-e-s, c’est se décaler -rien qu’un peu- de nos préjugés et nos conditionnements ; l’inconnu-e-s, c’est observer ses peurs et ses limites, c’est les respecter, les exprimer ; l’inconnu-e-s, c’est se dire que l’on est seul-e responsable de son bonheur…

Il a été évoquée la question de la sacro-sainte jalousie, naturelle ou culturelle ? A combattre ou à accepter si on la vit ?

Et nous avons toutes et tous insisté sur l’importance de l’écoute de soi, de son corps, de ses besoins (pas toujours faciles à identifier), sur l’amour-propre à développer avant de pouvoir aimer l’autre en acceptant l’inconnu-e-s… sereinement…

Place aux dessins très parlants de Delphine Panique, et à ceux de Lou • ML pour la première fois !

Grand merci à vous toutes et tous de votre confiance et de ces moments uniques de partage…

Prochains ateliers :