Les sextoys

1
8 avril 2014 à 8 h 55 min  •  Catégorie Amour / sexualité, Sujets de société par  •  1 Comment

Evidemment, on ne pouvait éviter le sujet des sextoys, étant donné que nous parlons plaisir et sexualité sur le Cabinet de Curiosité Féminine. Et puis en tant qu’ancienne vendeuse de sextoys, je ne pouvais me permettre de passer à côté… Pour la petite histoire, j’avais une Eboutique et un réseau de vendeuses à domicile depuis 4 ans. Pendant ce temps, j’ai parcouru la France en long, en large et en travers afin de présenter mes produits aux femmes de tous les horizons sociaux professionnels. Ce qui me frappe durant mes périples, c’est l’ignorance qu’ont les femmes de leurs propres corps, le désarroi de certaines à subir leur sexualité et le désinvestissement des autres sur ce sujet. C’est une vision de misère sexuelle que je rapporte de ces nombreuses réunions. Je commence par écrire des articles sexo sur le blog de la E-boutique pour aider les clientes à mieux appréhender leur sexualité mais j’ai une envie indéniable d’aller plus loin avec ces femmes, de leur faire partager mes expériences, mon savoir, mais aussi les expériences que j’ai rapportées depuis 4 ans. En 2012, je rencontre Camille Emmanuelle, auteure et chroniqueuse sur la culture érotique et la culture porn. Son constat est le même, « il y a une méconnaissance des femmes de leur propre sexualité ». On imagine alors et co-créé, l’association du Cabinet de Curiosité Féminine en janvier 2013. Je laisse alors la vente de sextoys aux autres en octobre dernier pour me consacrer au CCF, à l’écriture, un partage sans commerce direct. Voilà maintenant vous savez tout, revenons donc à nos moutons…

Depuis la nuit des temps les sextoys ont existé. En silex, en bois, en latex, en silicone, en ABS (plastique renforcé utilisé pour les légos des enfants…)… Ils ont évolué à travers les âges, se modernisant pour approcher l’anatomie des hommes et des femmes au plus près de leurs plaisirs.

Si pendant un certain temps, ils ont été considérés comme un outil médical pour soigner « l’hystérie » des femmes par les médecins, ce n’est qu’au 20e siècle qu’ils deviennent des accessoires domestiques. Le vibromasseur devient même le 5e appareil électroménager le plus vendu, après la machine à coudre, le ventilateur, la bouilloire et le grille-pain. Il a vu le jour, dans sa forme électrique, bien avant l’aspirateur ou le fer à repasser ! Bon ! Les industriels de l’époque ont bien compris le truc, il fallait pour le commercialiser, les présenter comme des « masseurs » pour le visage, les hanches, les cheveux, pour soulager des douleurs dentaires et les migraines, ou perdre du poids bien sûr.

Aujourd’hui, les sextoys sont des accessoires largement démocratisés. Les sex-shops glauques ont été remplacés par des love shop chic et glamour. On entre plus facilement dans ce type de boutique où les commerçants font office de conseillers. Et si jamais on hésite encore, il existe les E-boutiques et la réunion à domicile entre copines comme alternative pour s’en procurer.

Des sextoys, il en existe des milliers, de toutes les formes, de toutes les tailles, de toutes les couleurs, à tous les prix, de matériaux différents, difficile de s’y retrouver quand on ne connait pas ! Sur les boutiques les plus sérieuses, vous trouverez des guides. Et en fonction du plaisir que vous recherchez, clitoridien, vaginal, point G, anal, pour les hommes, pour les couples…, ils vous proposeront les accessoires adaptés.

L’utilisation des sextoys est à mon sens un plus, pas une mode, pas une obligation, simplement un petit plus qui fait plaisir.

D’une part, il permet de s’adonner au plaisir solitaire de façon ludique. Une bonne manière de faire connaissance avec son corps et ainsi de pouvoir guider son partenaire (quand on en a un) plus facilement lors des instants de partage à deux ou trois… (Ça, c’est à l’appréciation de chacun).

En couple, c’est aussi un bon moyen de pimenter, de temps en temps, vos jeux érotiques.

Parfois, il peut être un substitut lorsqu’il y a dysfonctionnement érectile de l’homme afin de garder une intimité dans le couple.

Et les hommes qu’en pensent-ils des sextoys ? C’est un peu comme s’ils avaient un concurrent, non ? (ça c’est la question récurrente à laquelle j’ai dû répondre 5698 fois à peu près durant 4 ans). Certain le voit effectivement comme une concurrence, le tout c’est d’amener les choses en n’en discutant avant d’amener le concurrent ! D’expliquer que c’est une façon ludique d’ajouter de la nouveauté dans vos jeux érotiques. Les hommes ont besoin d’être rassurés, de savoir que votre sextoy ne remplacera jamais l’amour et le plaisir qu’il vous apporte. Et si jamais il n’est pas convaincu, vous pouvez toujours le garder pour vous… Le plaisir solitaire, c’est votre espace de jeux en solo, votre fantasmatique, votre jardin secret !

Un commentaire

  1. christian / 15 janvier 2015 at 20 h 08 min / Répondre

    J’adore votre site et vos articles que je relaie régulièrement. Vous voulez l’avis d’un homme à propos des sextoys : j’ai proposé à ma compagne d’aller ensemble en choisir un, nous l’utilisons maintenant de temps en temps et c’est toujours un bon moment de partage, de plaisir, de découverte et de confiance l’un envers l’autre. Pour moi, point de concurrence !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.