Le désir sexuel

2
31 janvier 2014 à 16 h 22 min  •  Catégorie Amour / sexualité par  •  2 Commentaires

« Le désir est un phénomène naturel chez tous les êtres vivants. Les plaisirs qui en découlent sont parmi les plus intenses auxquels on puisse accéder. Les hindous en étaient déjà conscients alors que l’érotisme était encore tabou dans les sociétés occidentales. C’est l’un des moteurs de la vie, et l’ignorer ou le reléguer au rang d’élément routinier pour ne plus le considérer que comme un moyen de reproduction est plus qu’une tragédie : c’est un déni des forces de la vie. » Passage du Kama Sutra Editions Tana.

Dans notre société occidentale, il nous suffit de remonter quelques décennies en arrière pour comprendre le fonctionnement du couple d’autrefois. En évoquant simplement nos ainés, on peut se rendre compte que le mariage était une institution très pragmatique et l’épanouissement du couple n’était pas au cœur des préoccupations, l’unité de la famille, prévalait sur les besoins de chacun.  Le mariage était surtout un moyen de survivre économiquement. L’amour n’était qu’une option que dire alors du désir…

Aujourd’hui, le désir et le plaisir représentent l’emblème d’une sexualité humaine accomplie. Mais, nous sommes toutes bien d’accord, la vie de couple n’est pas de tout repos. Entre concessions, stress, travail, enfants… concilier nos vies sans perdre de vue notre désir sexuel, autant dire un vrai casse-tête hindou !

Pour beaucoup d’entre nous cependant, le désir est quelque chose d’acquis, d’apathique et de définitif alors qu’il nécessite au contraire un investissement personnel actif dans l’intérêt et la recherche du plaisir et ainsi favoriser  les temps de partage pour le couple dans lequel le désir circulera.

On pourrait comparer le couple à une synergie. Le couple ce n’est pas une seule et même entité, ce n’est pas 1+1 =1 mais bien 1+1 = 3. Si vous aviez choisi votre partenaire, c’est pour une bonne raison et si entre temps il a oublié qui il est vraiment pour favoriser et sécuriser l’intimité du couple, il deviendra avec le temps à vos yeux moins désirable, il est difficile d’être attiré par quelqu’un qui n’a plus d’autonomie. Il est donc important de cultiver nos personnalités distinctes car l’altérité est une vraie source de séduction et la séduction fait naître le désir. Il y a une chose indéniable, l’intimité que l’on a créée avec toutes ces composantes, routine, habitudes… supprime l’espace nécessaire à l’épanouissement du désir. Quand tout est bien établi, l’intimité est privée de mystères et de spontanéité.

On parle souvent de communication comme l’un des ingrédients le plus important de l’entente du couple et c’est bien vrai ! Mais, mettons y un bémol tout de même car là où il n’y a plus rien à cacher, il n’y a plus rien à chercher… le désir se nourrit aussi d’inconnu et de surprise. Il faut savoir sortir du confort qu’est l’intimité et laisser la place à la frivolité.

Proust a dit : « Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à rechercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. »

Il n’est pas nécessaire de faire de chaque moment intime un moment insolite d’ailleurs. Sortons de cette sexualité de performance, de cette exigence d’orgasme mutuel. Cette approche enlève la dimension ludique au sexe. Oublions tout ce que les magazines féminins peuvent dire à propos du nombre de fois qu’un couple est censé faire l’amour au cours d’une semaine. Il n’y a pas de règles établies. Même s’il s’agit de faire l’amour 3 fois dans le mois et que notre couple est épanoui ainsi, n’allons pas chercher plus loin.  La qualité de ces moments prime sur la quantité !

Il y a bien des clés qui permettent au désir de ne pas s’émousser, de durer et même de s’amplifier. Evidemment, il n’y aurait pas assez d’un article pour toutes vous les donner. Nous abordons tout cela lors de nos ateliers « couple: désir dans le temps ». Et puis comme on le dit toujours dans nos ateliers « il n’y a pas une sexualité mais des sexualités ». Ce qui est bon pour l’un ne le sera pas pour l’autre nécessairement.

Le désir c’est aussi accepter que notre corps à parfois besoin de repos. Soulignons tout de même que certains couples trouvent leurs sources non pas dans la passion érotique mais s’attachent à des choses autres comme la tendresse, le partage. Il n’y a pas un chemin unique et il n’y a pas de bonnes recettes, mais une volonté commune.

Lire l’article sur la libido >> https://cabinetsdecuriosites.fr/ma-libido-a-t-elle-disparue/

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.