SEXORAMA : ce que vous avez (peut-être) loupé ces dernières semaines

0
6 mars 2017 à 13 h 10 min  •  Catégorie Accueil, Sexorama par  •  0 Commentaires

On n’a pas toujours le temps de tout lire sur le net. Voici un rapide tour d’horizon d’infos en tout genre que nous avons trouvé intéressantes voire porteuses d’espoir !

Une poupée d’un nouveau genre…

Une société américaine a fait grand bruit en lançant une poupée transgenre à l’effigie d’une adolescente transexuelle.

Loin de nous l’envie de pousser à la consommation mais il y a toujours un reflet entre ce que nous consommons et ce que nous sommes. Par conséquent, le fait que des petites filles et des petits garçons puissent demander à leurs parents une poupée de ce type montre une avancée sociale sur la question du genre en bouleversant les codes des jouets souvent lourdement connotés.

Avis à tous les Chief Hapiness Officers et autres fonctions florissantes visant à s’interroger sur le bien-être au travail

Nous connaissions le penchant de nos voisins espagnols pour profiter des vertus de la sieste du début d’après midi et nous apprenons qu’un conseiller municipal suédois veut promouvoir un autre type de pauses bénéfiques au travail… Il s’appuie sur de nombreuses études qui démontrent que le sexe est vecteur de santé et de bien-être. Et il propose une mesure autorisant les salariés à rentrer chez eux dans la journée pour des pauses voluptueuses souvent désinvesties le soir par la fatigue, le stress, les corvées, les enfants… Faisant d’une pierre trois coups, il explique que cette mesure boosterait ainsi la productivité puisque les salariés seraient plus heureux et en plus elle relancerait la natalité. Tout bénéf’ ! On rappelle bien sûr que le sexe n’est pas toujours lié à la procréation, cela va sans dire…

Et si ça marchait ? Un(e) courageux(se) pour faire un test et nous écrire un témoignage sur ce que cela a généré ?

Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines.

Le 6 février dernier a eu lieu la Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines. Pour se souvenir que léser les organes génitaux de la femme sans raisons médicales a des conséquences potentiellement dévastatrices sur la santé physique, psychique et sexuelle. Aujourd’hui, environ 200 millions de femmes et de filles ont enduré des actes reconnus, au niveau international, comme une violation des droits fondamentaux.

Il est heureux de savoir qu’il existe des consultations offrant une prise en charge multidisciplinaire (dimensions médicale, psychologique et culturelle) permettant d’atteindre de très bons résultats dans la reconstruction après des mutilations. «Nous explorons les fausses croyances en matière d’anatomie et de sexualité et offrons si nécessaire une éducation sexo-corporelle», illustre le Dr Abdulcadir. La chirurgie (réexposition du clitoris, réouverture de l’orifice vaginal, par exemple) peut apporter un mieux-être. Confier ses souffrances, mieux connaître son intimité et savoir qu’une grande partie de son anatomie génitale reste intacte suffisent parfois à apporter une réparation physique et psychologique.

Des stats, des stats, toujours des stats…

En cette période électorale nous nous sommes nous aussi intéressées à des sondages mais d’un autre genre.

Des chercheurs ont posé des questions sur leur sexualité à 52.000 personnes en couple, grâce à un sondage en ligne. Notamment sur la fréquence à laquelle ils atteignaient l’orgasme dans leurs rapports sexuels. Et si 95% des hommes hétérosexuels montent au septième ciel à chaque rapport, ce n’est le cas que pour 65% des femmes hétérosexuelles ou bisexuelles. De même, 86% des femmes homosexuelles atteignent l’orgasme presque toujours et 89% pour les hommes homosexuels.

Les spécialistes recommandent notamment des rapports sexuels plus longs, le sexe oral et anal, les sextos, la lingerie fine, la réalisation des fantasmes ou encore l’expression de ses désirs pendant l’acte.

Au Cabinet de Curiosité Féminine, nous rappelons souvent qu’il n’existe aucune recette toute faite sur le plaisir féminin, mais si ces ingrédients vous donnent envie, nous vous encourageons à les explorer, les combiner ou les substituer à vos propres ingrédients secrets…

Poster un commentaire